Fédération de Vo Co Truyen Vietnam de France.

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

1er Championnat du monde - 2016 - Retour d’expérience d’Arnaud Fénérol

Envoyer Imprimer

 

Lorsque j’ai appris que j’étais sélectionné pour participer au championnat, j’étais confus, je ne savais pas si j’allais participer ni dans quelle(s) catégorie(s).

Une fois que j’ai connu les leçons que je devais présenter,  j’ai concentré mes entrainements sur ces enchaînements. Je faisais déjà 4 à 5 entrainements par semaine donc je n’ai pas augmenté la fréquence de mes entrainements. Par contre j’ai légèrement augmenté l’intensité.

En arrivant au Viêtnam, j’étais fatigué, je suis parti de France avec un rhume qui a empiré dans l’avion. J’ai eu une migraine pendant toute la deuxième moitié du vol pendant lequel je n’ai presque pas réussi à dormir.

J’ai bien vécu mon premier entrainement malgré la fatigue déjà présente, le rythme de l’entraînement ne m’était pas inhabituel.

Durant la période d’entraînement je me suis senti bien physiquement, pas de douleurs musculaires, courbatures ou problème physique particulier. Moralement dans l’ensemble plutôt bien, à part le soir où j’ai fait une grosse crise d’angoisse que j’ai surmonté avec du repos.

Durant la compétition, j’ai senti une pression assez inhabituelle, dans le sens où ce n’était pas une pression qui m’handicapait. J’avais un mélange de stress et de motivation, j’avais vraiment envie de faire de mon mieux.

A la fin des épreuves, j’ai ressenti un gros relâchement, ce qui m’a surpris, comme j’étais vraiment dans la compétition et que j’avais beaucoup d’épreuves à faire, une fois que c’était fini ça m’a fait bizarre de ne plus avoir d’épreuves à passer.

Une fois la compétition terminée je me suis simplement soucié d’essayer de passer de bons moments et de m’amuser avec les autres.

Je suis quelqu’un d’assez fermé quand je rejoins un groupe, mais sans avoir créé de relations très proches j’ai l’impression de m’être bien entendu avec les membres que je ne connaissais pas.

Je pense que je n’étais pas assez préparé, pour ce qui est de mon cas j’ai été au courant des épreuves auxquelles j’allais participer trop tardivement, et l’entraînement avec l’équipe s’est lui aussi fait trop au dernier moment et de manière intensive. Des stages préparatoires plus tôt dans l’année auraient été utiles voir même nécessaires pour faire que je me sente bien préparé.

Par la suite, je vais continuer l’entraînement habituel et retravailler ce que j’ai appris pour la compétition. Je n’ai pas encore décidé de ma participation ou non à des compétitions cette année.

Il y a du positif et du négatif, je suis content d’avoir pris part à la compétition et d’avoir pu m'entraîner avec l’équipe, mais d’un autre côté je suis vraiment déçu de ne pas m’être senti à 100% pendant toute cette période à cause du rhume et surtout de l’asthme que j’avais avec.

Dans l’ensemble c’était quand même une très bonne expérience, je suis revenu de mon séjour avec plus de choses que les précédents voyages je pense. J’ai trouvé une motivation nouvelle que j’espère garder.

 

Arnaud FENEROL
de l’école du Dragon Hai à Maurecourt– 78,
Elève de M. LESOIL Stéphane

You are here: Commissions Élite Technique 1er Championnat du monde - 2016 - Retour d’expérience d’Arnaud Fénérol