Fédération de Vo Co Truyen Vietnam de France.

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

1er Championnat du monde - 2016 - Retour d’expérience de Samuel Huan

Envoyer Imprimer

Lorsque j’ai appris ma sélection pour faire partie de l’équipe de la fédération pour participer au championnat du monde à Ho Chi Minh, j’ai été évidemment très heureux. Faire partie de cette sélection était un objectif majeur pour moi ainsi qu'une source de motivation supplémentaire. Cela m’a permis de prendre plus confiance en moi et en mes capacités techniques.

La préparation pour cette compétition s’est faite en deux temps. Tout d’abord en France, avec deux séjours à Marseille aux côté d’Anthony et Cam Tu, une préparation qui a permis de corriger les gros défauts techniques et de préparer les entraînements au Vietnam.

Une préparation physique avec Michel au club de Malakoff, afin de pouvoir améliorer mes performances techniques.

Enfin, une préparation technique au Vietnam, plus intense qu’en France. Cet entraînement a permis de corriger les détails techniques avant la compétition avec Maître Oanh.

J’ai toujours rêvé de faire du Vietnam mon premier grand voyage. Avant même de partir, j’étais très content et très excité.

Arrivé au Vietnam, la première chose qui m’a frappé fut la chaleur et l’humidité à la sortie de l’aéroport, mais cela n’a rien enlevé à mon enthousiasme de découvrir le pays.

Déterminer mon premier sentiment est compliqué car j’étais bousculé entre  joie, excitation, et un peu d’appréhension.

Le premier entraînement a été plutôt difficile car je ne savais pas encore bien gérer l’effort sous la forte chaleur. De plus, j’étais stressé par les autres pratiquants vietnamiens qui nous observaient, j’avais l’envie de bien faire devant eux.

La période d’entraînement fut rude, et riche en enseignement. Mon objectif personnel était de m’approcher au maximum du niveau des pratiquants de l’équipe du Vietnam. Beaucoup d’appréhension sur ma condition physique avant les entraînements. La préparation à Marseille m’a beaucoup aidé, car je n’ai aucunement était surpris par le type d’entraînement et j’ai rapidement été habitué. Physiquement, je me suis surpris à supporter le rythme et à pouvoir me donner à fond sur chacune de mes prestations. Mes inquiétudes sur ma condition physique ont rapidement disparu, et je me suis senti rassuré. Moralement, j’étais déterminé à progresser pour ne pas me sentir ridicule lors de cette compétition, mon objectif était de me donner à fond sans ne rien regretter quel que soit mon classement. J’ai accumulé beaucoup de doute, d’appréhension, d’envie de faire les choses bien. Face à Maître Oanh et face aux autres pratiquants, je me devais de faire le maximum, ce qui a conduit à une certaine pression et exigence envers moi-même. Lors du dernier entraînement un moment de relâchement, la veille de la compétition il fallait évacuer cette tension ce qui a perturber cette dernière séance d’entraînement à Ho Chi Minh.

Je suis parti dans l’idée de faire le maximum que je peux, sans viser spécialement un podium. Puis en voyant la pratique des autres concurrent et sachant qu’il n’y avait pas de concurrent vietnamien dans ma catégorie, petit à petit, l’idée d’un podium a commencé à prendre place dans ma tête et a été une motivation supplémentaire avant mes prestations.

J’ai eu tout de même quelques regrets vis-à-vis de l’organisation de la compétition, qui n’a pas été au niveau de ce que j’en attendais. Mais aussi déçu par le niveau technique des pratiquants dans sa globalité (bien que certain avait réellement un bon niveau) ce qui a nui au côté compétitif de ce championnat.

Finalement, d’un point de vue personnel, et vis-à-vis de l’équipe, j’ai vécu une super compétition, nous nous sommes soutenus, encouragés, nous avons vécus les choses ensembles. .

Une fois les épreuves terminées, je me suis senti soulagé, relâché et sans aucune pression sur mes épaules. Je pouvais me déplacer dans tout le gymnase, encourager et soutenir mes coéquipiers qui n’étaient pas encore passés. J’étais content de mes prestations ainsi que celles de mes partenaires de l’équipe.

Les jours suivant la compétition, j’ai eu le sentiment d’être réellement en vacance !

Le sentiment d’avoir vraiment tissé des liens d’amitiés avec les pratiquants vietnamiens, grâce aux différentes sorties que nous avons pu faire avec eux (foot, parc aquatique, soirée karaoké,…)

Au départ il y avait pas mal de distance entre moi et les autres membres de l’équipe, notamment la première semaine. J’étais plus en retrait, car finalement je ne les connaissais moins qu’eux se connaissait entre eux. De plus, étant une personne timide et réservé de nature, je ne me mêlais pas beaucoup au groupe, si celui-ci ne venait pas à moi. Puis durant la période d’entraînement les choses ont quelques peu changé, les liens ont commencé à se tisser, puis un véritable soutient entre nous durant la compétition. Puis, après la compétition, une relation moins distante que les premières semaines grâce à ce que nous avions vécu ensemble.

L’encadrement était de haut niveau, notamment en dressant un cocon autour de nous durant la période d’entraînement et de compétition afin que l’on puisse être dans de bonne condition et que l’on soit au meilleur de notre forme. Malgré leurs propres impératifs, nos entraîneurs ont toujours été là pour nous.

Nous avons bien été préparés, nous avons eu la chance en plus d’avoir des jours d’entraînements supplémentaires. Nos résultats découlent de cette préparation qui a porté ses fruits. Nos résultats parlent d’eux même.

Je vais continuer de m’entraîner afin de pouvoir progresser, mon objectif est toujours de dépasser les pratiquants vietnamiens, notamment ceux de l’équipe nationale. Espérant tout de même garder ma place au sein de cette équipe et faire mes preuves lors du prochain championnat prévu à Moscou ! C’est un rêve qui se réalise et je ne suis pas près de le lâcher !

Un excellent séjour, en tout point !

cảm ơn lắm

 

HUAN Samuel
de l’école Cây Lau de Malakoff – 92
Elève de Michel Brenot

You are here: Commissions Élite Technique 1er Championnat du monde - 2016 - Retour d’expérience de Samuel Huan