Fédération de Vo Co Truyen Vietnam de France.

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

1er Championnat du monde - 2016 - Retour d’expérience de Sylvain André

Envoyer Imprimer

Lors ce que j’ai appris que j'étais sélectionné, j’ai été surpris, mais prêt pour cet évenement mondial. C'était un grand honneur de savoir qu’en plus d’être membre de l’équipe, j’était nommé capitaine. C’était un honneur et une fierté de représenter la France

Je m’entraînais intensément de 2 à 3 heures tous les deux jours avec beaucoup de mise en situation lors de démonstrations et d’événements internationaux. Mais aussi avec un mois de préparation au Vietnam en octobre et deux semaines en avril avant le championnat avec une partie de l’équipe du Vietnam ;

J’avais un sentiment de confiance pour ma 3ème compétions international au Vietnam. Je faisais office d'ancien autour de tous les autres membres de l'équipe bien plus jeune au moi. J’avais l’habitude des lieux de par mes nombreux déplacements au Vietnam.

Je suis déjà un habitué des lieux depuis 2012, je connais bien les préparateurs et les maîtres au Vietnam. Ils sont toujours aussi durs mais nous adorons, et les résultats sont là.

La compétition comme depuis 2012 a toujours une atmosphère très particulière loin du cadre français avec des règles spécifiques, un cadre particulier et toute une procédure. Cela change nos habitudes et nos repères, il faut savoir s’adapter et écouter.

Une fois les épreuves terminées, j’étais soulagé. J'ai donné le meilleur de moi-même dans des conditions de stress et de forte pression. Mais le travail a été fait.

Les jours qui ont suivi la compétition j’étais  heureux et triste à la fois. Heureux du parcours accompli et triste de savoir que c'était la fin.

Les relations que j’ai eu avec les autres membres étaient superbes, parfois moins facile car chaque personne de l'équipe a un vécu différent, une expérience différente, ce n'était donc pas facile en tant que capitaine de maintenir la cohésion.

L’encadrement était super. D’une énorme générosité, très dur afin atteindre l'exécution attendue, mais il était toujours à l’écoute

Après plus de 15 ans de compétitions, trois compétitions international à Ho Chi Minh. C’est l’heure de la retraite du haut de mes 31 ans, je pense me tourner vers la jeunesse et préparer la relève.

Sylvain André
de l’école du Dragon à Eragny– 95,
Elève de M. LESOIL Stéphane

You are here: Commissions Élite Technique 1er Championnat du monde - 2016 - Retour d’expérience de Sylvain André